Accompagnement du deuil

Accompagner ceux ou celui qui reste quand l'autre est parti, mais aussi accepter la perte d'un emploi, la fin d'une relation, d'une façon de vivre  ou d'idéaux jamais atteints. La perte, la séparation, font partie de ces grands mouvements de fond qui nous traversent, bouleversent nos vies, et peuvent être l'occasion de renouveaux insoupçonnés.

> Au fil de ma pratique professionnelle, je me suis aperçue que lorsque les personnes que je recevais en psychothérapie étaient confrontées à un deuil, récent ou ancien, elles se sentaient souvent isolées, avec un réel besoin de repères. 

> Je me suis donc formée pour mieux les accompagner et ai obtenu le diplôme universitaire Deuil et travail de deuil de la Faculté de médecine Paris-Sud. J'ai reçu un enseignement d'une grande richesse, théorique et clinique interdisciplinaire, sur le thème du deuil (déroulement, complications, facteurs de risque, etc.) ainsi qu’une formation pratique autour de l’accompagnement des endeuillés (enfants, adolescents, adultes). 

> J'ai choisi comme sujet de mémoire "Accompagner le deuil en milieu rural. Quel dispositif d'accompagnement en Périgord ?" un sujet qui m'a passionné et a bousculé certains de mes préjugés.              
De hameaux isolés en villages, jusqu’à Sarlat, capitale du Périgord noir, j’ai rencontré et interviewé des soignants (médecins généralistes, infirmier-ères libérales, vétérinaire, psychiatres, psychothérapeutes, psychologues), des « facilitateurs » (associations religieuses et laïques, travailleurs sociaux), et des personnes endeuillées. 

> Je reçois les adultes, les ados et les enfants endeuillés.

> J'anime des conférences sur le deuil dans les villes et villages (voir les dates dans l'onglet Actualités).